Catégorie des Pays les moins avancés : logique et impact

50 ans après la création de la catégorie, les travaux de la Ferdi sur les PMA sont concentrés autour des fondements de la catégorie, notamment l’amélioration de leur identification, et de l’efficacité des mesures prises en leur faveur.

Projet en cours

Objectifs

  • Identifier les PMA. Les travaux de la Ferdi exposent l'origine et les fondements des critères ainsi que les conséquences de leur application sur le contenu et la cohérence de la liste des PMA. L’ouvrage de référence Caught in a Trap, Identifying the least developed countries, paru en anglais en 2009, a montré les fondements logiques de la catégorie des PMA justifiant le traitement spécial dont bénéficie la catégorie, les pays pauvres faisant face à de forts handicaps structurels pour leur développement. Aujourd'hui la Ferdi montre que  la catégorie regroupant encore 46 pays membres garde encore sa logique, mais que sa cohérence pourrait être accrue par une modernisation des critères servant à identifier les PMA et un renforcement du rôle qu’y jouerait la vulnérabilité (Guillaumont P, 2021 : La logique de la catégorie des Pays les moins avancés au cours d’un demi-siècle).  
  • Évaluer l'efficacité des mesures prises en faveur des PMA. L’ouvrage Out of the trap. Supporting the Least Developed Countries constitue la première évaluation d’ensemble de l’efficacité des mesures prises en faveur des PMA. Il s’agit d’un ouvrage collectif auquel ont contribué une dizaine de chercheurs. Cet ouvrage est en cours de révision pour une deuxième édition.

Réalisations 2022-2023

Préparation et participation à la 5e conférence des Nations unies sur les Pays les moins avancés (PMA) à Doha qui s’est tenue en mars 2023. La Ferdi soutient le plaidoyer des pays vulnérables de voir adopter un indice de vulnérabilité universel, multidimensionnel et structurel.

Aux côtés du Centre de développement de l’OCDE et de UNU WIDER la Ferdi soutient le projet de« LDC 5 Monitor »
, suite du LDC 4 Monitor. Regroupant plusieurs think tanks et institutions du Nord et du Sud, l’objet du LDC 5 Monitor sera de porter un regard indépendant sur la mise en œuvre du programme de Doha en examinant notamment dans quelle mesure elle s’attaque aux vulnérabilités caractéristiques des PMA et contribue à leur transformation structurelle. Cette initiative a reçu le soutien de la Finlande, de la France, ainsi que l’approbation de UN-OHRLLS. L'OIF, le Secrétariat du Commonwealth et divers autres pays ont également manifesté leur intérêt à y participer. Dans le cadre de cette initiative, la Ferdi aurait plus particulièrement la charge de suivre la vulnérabilité des PMA. 

Publications
Toutes les publications

Événements
Tous les événements

Revue de presse