Chaire Sahel

Les travaux de la Chaire Sahel examinent la mise en œuvre des différents plans et politiques de développement et leurs effets, avec l'ambition d’en renforcer l’impact sur les populations et dans les secteurs d’activité cibles.

En 2018, la Ferdi a créé une chaire thématique dédiée au Sahel et basée à Ouagadougou

Cette initiative nouvelle et originale, parce que sahélienne dans son management et dans ses initiatives, s’appuie sur le plaidoyer Allier sécurité et développement, plaidoyer pour le Sahel mais également sur les nombreuses réactions et commentaires qu’il a suscités.

La Chaire Sahel a pour objectif d’éclairer les décisions des acteurs publics et privés dans leur action pour la sortie de crise et pour le développement durable de la région. Ses travaux examinent la mise en œuvre des différents plans et politiques de développement et leurs effets, avec l'ambition d’en renforcer l’impact sur les populations et dans les secteurs d’activité cibles (éducation, développement rural, santé, gouvernance/institutions). Elle s’efforce de travailler en étroite relation avec les administrations africaines et les partenaires de leur développement.

Tertius Zongo, ancien Premier Ministre du Burkina Faso et Senior Fellow de la Ferdi a accepté de prendre la responsabilité de la chaire à Ouagadougou et d’y piloter l’équipe d’experts africains mobilisée à cette fin.

Objectifs

Analyser les flux financiers pour le développement du Sahel et leur impact sur les finances publiques des pays sahéliens : recensement des flux financiers des bailleurs, analyse des finances publiques des pays sahéliens, et en particulier de l’impact des aides sur la structure des dépenses.

Tirer les leçons des succès et des échecs des actions de développement : analyser l’efficacité des différents programmes et projets mis en oeuvre au Sahel.

Mettre au point des méthodes d’évaluation rapide des politiques, programmes et projets de développement  : explorer les perspectives d’amélioration des techniques actuelles de mesure et des critères d’évaluation, afin que ceux-ci soient adaptés.

Mettre en oeuvre des formations : elles s’adressent aux acteurs publics et privés sahéliens, les agents de la coopération internationale, les chercheurs africains.  

La diffusion des travaux se fait au travers de l’organisation de séminaires et la publication de rapports et ouvrages.

Réalisations 2018-2021

Publication des rapports Analyse de l’aide accordée aux pays du Sahel à partir des statistiques du Comité d’aide au développement de l’OCDE (2018) et Analyse de l’aide accordée aux pays du Sahel à partir de la collecte et de l’analyse des données sur l’aide produites par les autorités nationales.(2019). Ces rapports ont été présentés aux pays membres du G5 Sahel les 25 et 26 mars 2019 à Ouagadougou et restitués à l'AFD lors de l'atelier de la chaire Sahel sur les flux financiers pour le développement du Sahel.

Édition d’un guide méthodologique des bonnes pratiques pour la gestion des projets et programmes de développement dans les Pays membres du G5 Sahel et la Côte d’Ivoire. 

Élaboration de rapports nationaux et d’un rapport de synthèse sur l’état des lieux des bases de données nationales sur les flux d’aide au développement, les difficultés et les besoins de renforcement des capacités des pays du G5 Sahel et la Côte d’Ivoire.

Étude sur les dépenses de sécurité et leur impact sur le financement des investissements notamment au niveau des secteurs sociaux dans les pays membres du G5 Sahel. Les conclusions de cette étude ont été présentées au Secrétariat permanent du G5 en juin 2021. Cette rencontre a permis d’enrichir la réflexion sur le nexus sécurité-développement et d’élaborer une feuille de route pour la mise en œuvre des recommandations de l’étude. 

Étude d’impact des politiques, programmes et projets de développement dans les zones vulnérables, menée par Jean-Louis Arcand (Institut des hautes études internationales et du développement, Ferdi) et Lamissa Barro (Université de Dédougou) : Projets de développement, conditions de vie et activité économique dans les pays du G5 Sahel. FERDI Document de travail P291. Elle a été présentée en séminaire le 18 novembre 2021

Perspectives (programme d'activités 2022-2024)

Mise en place une plateforme régionale permettant la collecte en continu des données sur les flux financiers et rendant disponibles des informations fiables et aussi exhaustives que possible.

Réalisation d’un diagnostic sur les changements observés depuis la mise en place de l'Alliance Sahel, avec une comparaison entre zones vulnérables et zones non vulnérables. 

Approfondissement de l’étude sur la méthode d’évaluation des politiques, programmes et projets de développement dans les zones vulnérables et difficiles d’accès. Pour cela, la Chaire Sahel étudie la possibilité de collecter des données administratives de développement et de sécurité dans les zones difficilement accessibles. Ce travail permettra notamment la publication d’un guide méthodologique pouvant conduire à une modification des procédures de mise en œuvre des programmes et projets tenant compte du contexte actuel de fragilité liée à l’insécurité de la région du Sahel.

Réalisation d’une étude sur les effets des chocs de productivité agricole sur l’incidence et l’intensité des conflits au Burkina Faso. 

Réalisation d’une étude sur les relations entre les politiques publiques et les politiques d’urgence.

Élaboration d’un guide méthodologique d’évaluation rapide au profit des différents acteurs.

Méta analyse sur les enjeux du pastoralisme au Sahel, en particulier son lien avec l’évolution de l’insécurité. Celle-ci sera croisée avec des échanges avec des praticiens et devra faire apparaitre les angles morts des analyses existantes.

Séminaires de présentations des études réalisées et des formations associées aux activités de la Chaire Sahel.

Les partenaires

L’objet de la Chaire Sahel est d’impliquer et de nouer des partenariats à la fois avec des institutions scientifiques et avec des décideurs.

Elle s’appuie sur la recherche internationale ainsi que sur les capacités sahéliennes d’analyse des politiques tout en visant à les renforcer. Elle conduit ses travaux dans un cadre régional. Elle cherche à adapter les méthodes d’analyse au contexte de fragilité de la zone. 

  • Sur le plan scientifique : universités et centres de recherche de la région sahélienne, de France ou d’autres pays avec qui la Ferdi collabore déjà et organismes de recherche principalement d’Afrique de l’Ouest.
  • Acteurs du développement et de la sécurité au Sahel, au premier rang desquels les pays du G5, les administrations africaines nationales et les institutions régionales couvrant la zone Sahel, mais aussi les acteurs privés (entreprises et ONG).
  • Institutions bilatérales et multilatérales qui interviennent de façon importante au Sahel, soit comme bailleurs de fonds, soit selon d’autres modalités.

Contact

Chaire Sahel
01 BP 3798
Ouagadougou 01
Burkina Faso
tél. : +226 5475 4488
mail : chaire-sahel@ferdi.fr

Avec le soutien de

  • Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
  • Secrétariat permanent du G5 Sahel
  • Principauté de Monaco
  • Agence française de développement (AFD)

Publications
Toutes les publications

Événements
Tous les événements

Blogs

Revue de presse

Galerie