La Ferdi associée aux travaux du panel de Haut niveau des Nations unies pour le développement d'un indice de vulnérabilité multidimensionnelle (MVI) pour les Petits États insulaires en développement (PEID)

28 mars 2022, En ligne

Le 17 mars 2022, le président de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies, Abdulla Shahid, a lancé le travail du Panel de haut niveau chargé du développement d'un indice de vulnérabilité multidimensionnelle (MVI) qui doit lui être remis avant la fin de l'année.

La Ferdi est fortement associée à ces travaux. Patrick Guillaumont et Laurent Wagner sont intervenus en ouverture de la première séance du Panel de haut niveau le 28 mars pour présenter les conclusions du rapport des Nations unies Possible Development and Uses of Multi-Dimensional Vulnerability Indices. Analysis and Recommendations. dont ils étaient les "lead authors" et qui doit servir de base aux travaux du Panel.

Dans son intervention, Patrick Guillaumont a souligné que pour pouvoir être un instrument guidant la politique internationale, l'indice de vulnérabilité multidimensionnelle doit remplir les 3 critères suivants : 1/ l'indice doit être réellement multidimensionnel (économique, environnemental et social), 2/ il doit être universel -ne serait-ce que pour pouvoir comparer la vulnérabilité des petits États insulaires aux autres pays-, 3/ il doit permettre  de séparer ce qui est exogène ou structurel de ce qui dépend de la politique présente des pays.

Sosso Feindouno et Laurent Wagner, chargés de recherche à la Ferdi, ont été chargés par les Nations unies de coordonner les travaux du Panel de haut niveau.