Face au changement climatique : quels choix financiers pour l’Afrique ?

29 juin 2021 > 1 juillet 2021, En ligne

Conférence en ligne organisée par la Banque de France, l'AFD et la Ferdi. Trois sessions programmées sur trois après-midi. A chaque session correspond un lien d'inscription. Traduction simultanée français/anglais.

L’objectif de la conférence est de s’interroger sur les implications financières du changement climatique pour l’Afrique. La diversité des intervenants, en provenance d’Afrique et d’ailleurs, académiques ou praticiens offrant une large palette d’expérience, permettra d’éclairer ces enjeux :

Établir un diagnostic sur l’impact du changement climatique et les besoins de financement associés ; 

Analyser les différentes options de financement de la transition climatique (acteurs, outils) ; 

Éclairer le rôle du secteur financier pour accroitre la résilience des acteurs économiques. 

Les enjeux financiers du changement climatique en Afrique

L’Afrique est l’une des régions du monde parmi les plus vulnérables au changement climatique. Aux vulnérabilités physiques du continent s’ajoutent en effet des vulnérabilités socio-économiques, associées notamment au faible niveau de développement et de capital humain. Les pays africains souvent à faible revenu, sont ainsi peu armés, pour faire face aux conséquences du changement climatique et peu résilients en cas de survenue de catastrophes naturelles. Les risques de situations de crise, de conflits et de migrations engendrées par le réchauffement climatique y apparaissent particulièrement élevés. Les coûts humains et économiques croissants du changement climatique ainsi apparaissent disproportionnés au regard de la faible contribution de l’Afrique aux émissions globale de dioxyde de carbone. 

Les ressources publiques internes peuvent se révéler insuffisantes pour couvrir les besoins de financement de la transition en Afrique. Au-delà d’une simple atténuation aux effets du changement climatique, celle-ci implique en effet une adaptation des infrastructures et des systèmes de production, notamment agricoles, vers des modèles durables, ce qui peut impliquer des arbitrages financiers difficiles pour l’atteinte des autres objectifs de développement durable. Compte tenu d’une faible mobilisation des ressources publiques, le financement de la lutte contre le changement climatique en Afrique implique la mobilisation de tous les acteurs, tant privés que publics, en particulier celle de la communauté internationale. Des engagements de transferts de 100 milliards de dollars par an ont ainsi été inscrits dans l’accord de Paris de 2015.

Le secteur financier peut jouer un rôle capital pour assurer une mobilisation efficace des moyens financiers et améliorer la résilience. Il peut en particulier faciliter l’allocation des fonds vers des investissements durables et contribuer à la couverture de nouveaux risques (assurance), au moment où les marges de manœuvre financières des États, comme des ménages et des entreprises, risquent de se réduire face à la pression climatique. Ceci constitue un véritable défi pour des systèmes financiers encore peu développés et suppose qu’ils soient eux-mêmes suffisamment résilients pour faire face aux effets du changement climatique, notamment sur la rentabilité des actifs financés et la solvabilité des emprunteurs. Les enjeux financiers du changement climatique en Afrique reflètent ainsi des contraintes et des opportunités différentes de celles des pays développés. 

Mardi 29 juin 2021- 14h30 à 17h00 (heure Paris, GMT+2)

Inscription

Événement en traduction simultanée (français / anglais)

Inscription à l'ouverture et la session 1 (zoom)

OUVERTURE

Sylvie Goulard, Vice-gouverneure, Banque de France.

Rabah Arezki, Économiste en Chef et Vice-Président chargé de la Gouvernance Economique et de la Gestion des Connaissances, Banque africaine de développement.


SESSION 1. L’AFRIQUE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : ADAPTATION ET ATTENUATION

Analyser les conséquences du changement climatique en Afrique et évaluer les financements nécessaires pour permettre l’adaptation et l’atténuation.

  • Les impacts physiques, économiques et sociaux du changement climatique en Afrique
  • Financements actuellement disponibles et pistes de financement
  • Diagnostic des besoins financiers de l'Afrique pour l'adaptation et l'atténuation du changement climatique et leur place dans la réalisation des ODD
Programme détaillé
29 juin 2021 - 14h30 à 17h00 (GMT+2)

S'INSCRIRE

14h30  ● OUVERTURE

Sylvie Goulard, Vice-gouverneure, Banque de France

Rabah Areski, Économiste en Chef et Vice-Président chargé de la Gouvernance Economique et de la Gestion des Connaissances, Banque africaine de développement

SESSION 1. L’AFRIQUE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : ADAPTATION ET ATTÉNUATION

Modérateur : Thomas Mélonio, Directeur exécutif de l’innovation, de la recherche et des savoirs, AFD

15h15  ● Les impacts physiques, économiques et sociaux du changement climatique en Afrique

Fatima Denton, Directrice, Institute for Natural Resources in Africa, United Nations University

Discutant : Catherine Simonet, Économiste, AFD ou Sosso Feindouno, Chargé de recherche, Ferdi 

Questions du public

15h50 ● Financements actuellement disponibles et pistes de financement

Barbara Buchner, Directrice exécutive, Climate Policy Initiative 

16h05 ● Diagnostic des besoins financiers de l'Afrique pour l'adaptation et l'atténuation du changement climatique et leur place dans la réalisation des ODD

Secou Sarr, Directeur, ENDA Energie (tbc)

16h20 ● Discussion (table ronde)

Nathalie Delapalme, Directrice exécutive, Fondation Afrique Europe (Mo Ibrahim)

Olivier Cattaneo, Directeur de la coopération au développement, responsable de l'unité "Analyse politique et stratégie", Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Questions du public

Mercredi 30 juin 2021- 14h30 à 17h00 (heure Paris, GMT+2)

S'inscrire

Événement en traduction simultanée (français / anglais)

Inscription à la session 2.

SESSION 2. COMMENT FINANCER LA TRANSITION EN AFRIQUE ? ACTEURS ET OUTILS

Analyser les différents instruments pour permettre une transition en Afrique. 

  • La taxe carbone, une solution possible pour l'Afrique ? 
  • Contribution de la politique monétaire et de la réglementation bancaire dans la lutte contre le changement climatique en Afrique
  • La politique de change face au réchauffement climatique: implications pour l'Afrique 
  • Les moyens de prise en compte du climat dans les décisions d'investissement : Les expériences des banques de développement
Programme détaillé
30 juin 2021- 14h30 à 17h00 (GMT+2)

S'INSCRIRE

SESSION 2. COMMENT FINANCER LA TRANSITION EN AFRIQUE ? ACTEURS ET OUTILS

Modérateur : Bruno Cabrillac, Directeur général adjoint des Études et des relations internationales, Banque de France

14h30 ● La taxe carbone, une solution possible pour l'Afrique ? 

Seyni Nafo, Haut Représentant du Président de la République du Mali pour le climat (tbc)

Discutant : Christian Gollier, Directeur général, Toulouse School of Economics

Questions du public

15h05 ● Contribution de la politique monétaire et de la réglementation bancaire dans la lutte contre le changement climatique en Afrique

Adama Diaw, Enseignant-chercheur, Université Gaston Berger

Discutant : Hiba Zahoui, Directrice de la supervision bancaire, Bank Al-Maghrib 

Questions du public

15h40 ● La politique de change face au réchauffement climatique: implications pour l'Afrique 

Jean-Louis Arcand, Professeur, Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID), Université de Genève. Senior Fellow, Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi)

Discutant : Ousmane Samba, Directeur général du Centre Ouest Africain de Formation et d'Etudes Bancaires (COFEB), Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)

Questions du public

16h15 ● Les moyens de prise en compte du climat dans les décisions d'investissement : Les expériences des banques de développement

Ambroise Fayolle, Vice-président, Banque européenne d'investissement (BEI)

Discutant : Sébastien Treyer, directeur général, Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI)

Questions du public

Jeudi 1er juillet 2021- 14h30 à 17h15 (heure Paris, GMT+2)

S'inscrire

Événement en traduction simultanée (français / anglais)

Inscription à la session 3, table ronde et conclusion

SESSION3. LA RESILIENCE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Analyser les facteurs de vulnérabilité des acteurs économiques et les moyens d’améliorer leur résilience. 

  • Les développements récents de l'assurance pour réduire la vulnérabilité des ménages et entreprises face au changement climatique
  • Les effets du changement climatique sur la stabilité financière 
  • Le changement climatique, une menace pour la soutenabilité budgétaire ? 


TABLE RONDE

Les instruments financiers de la politique de lutte contre le changement climatique seront-ils globalement efficaces, peuvent-ils aussi servir à traiter d’autres problèmes environnementaux ? 


CLOTURE

Rémy Rioux, Directeur général, Agence française de développement (AFD).

Programme détaillé
Jeudi 1er juillet 2021- 14h30 à 17h15 (heure Paris, GMT+2)

S'INSCRIRE

SESSION3. LA RESILIENCE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Modérateur : Vianney Dequiedt Directeur scientifique, Ferdi. Responsable scientifique et Technique, Labex IDGM+. Chercheur, Cerdi-UCA 

14h30 ● Les développements récents de l'assurance pour réduire la vulnérabilité des ménages et entreprises face au changement climatique

Michael Carter, Professeur Emérite, University of California, Davis. 

Discutant : Tanguy Touffut, Président directeur général et co-fondateur, Descartes Underwriting

Questions du public

15h05 ● Les effets du changement climatique sur la stabilité financière 

Luis Pereira Da Silva, Directeur général adjoint, Banque des Règlements Internationaux (BRI)

Discutant : Ngueto Yambaye, Directeur général, Fagace

Questions du public

15h40  ● Le changement climatique, une menace pour la soutenabilité budgétaire ? 

Roland Kpodar, Chef de division adjoint au département Statégie, Politique et Evaluation, Fonds monétiare international (FMI). Senior Fellow, Foundation for Studies and Research on International Development (FERDI)

Discutants : 

Ibrahima Sarr, Directeur général Somiva

Paul Teboul, Chef du bureau Multifin 2, Direction générale du Trésor France

Questions du public     
                 

TABLE RONDE 

16h15 ● Table ronde : Les instruments financiers de la politique de lutte contre le changement climatique seront-ils globalement efficaces, peuvent-ils aussi servir à traiter d’autres problèmes environnementaux ? 

Modérateur :

Patrick Guillaumont, Président, Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi)

Participants : Tao Zhang, Directeur général adjoint, Fonds monétaire international (FMI) Youba Sokona, Vice-Président, Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Conseiller spécial pour le développement durable, South Center  Véra Songwe, Secrétaire exécutive, Commission Economique pour l'Afrique (tbc) Abbas Mahamat Tolli, Gouverneur, Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC)

17h ● CLOTURE

Rémy Rioux, Directeur général, Agence française de développement (AFD)