Se relever de la COVID-19 : Lutter contre les vulnérabilités, optimiser les financements

21 octobre 2020 > 23 octobre 2020,

Vers la 5ème Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés. Deux webinaires organisés par l'UN-OHRLLS, l'OCDE et la Ferdi. 21 et 23 octobre 2020, 15h00 à 16h30 (CET)-

JOUR 1. COVID-19 : Quels impacts sur la vulnérabilité des pays les moins avancés, et comment les soutenir?

  1. La crise COVID-19 fait des ravages dans les progrès du développement. Elle est l'occasion de repenser la vulnérabilité économique des pays les moins avancés (PMA) et des pays en développement en général. La vulnérabilité, qui est considérée comme l'un des principaux critères d'inclusion des pays dans la liste des PMA, revêt une importance croissante. Elle est mesurée par l'indice de vulnérabilité économique et environnementale (IVE), un indice qui saisit la vulnérabilité structurelle du pays aux chocs économiques et environnementaux. Toutefois, à la lumière des préoccupations croissantes concernant l’exposition aux chocs internationaux, ainsi que de l’aggravation de plusieurs risques, il est nécessaire de repenser la manière d'évaluer les vulnérabilités des pays et de garantir que le système de soutien international aide les PMA à y faire face. 

Le premier panel vise à mettre en évidence les risques émergents et à discuter de la manière de traiter les vulnérabilités et de renforcer la résilience des PMA afin d'éclairer le processus menant à la cinquième conférence des Nations unies sur les PMA (PMA5), qui se tiendra à Doha, au Qatar, en janvier 2022.

21 octobre - 15h (CET / GMT+2)
1h30

Message de bienvenue et résultats attendus

  • Manuel ESCUDERO, Représentant permanent de l’Espagne auprès de l’OCDE (Président de la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres 2020), Président du Comité directeur du Centre de développement de l’OCDE

Présentation

  • Fekitamoeloa Katoa ‘UTOIKAMANU, Haute Représentante pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement, UN OHRLLS

Contexte : Mesurer les vulnérabilités et s’y attaquer 

  • Patrick GUILLAUMONT, Président, FERDI

Panel – Quelles devraient être les priorités de la ‌ 5 pour s’attaquer aux vulnérabilités?

  • Myriam DOSSOU-D'ALMEIDA, Ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Togo 
  • Ambassadeur Perks LIGOYA, Représentant permanent du Malawi aux Nations Unies à New York (Président du groupe des PMA)
  • Susanna MOOREHEAD, Présidente, Comité d’aide au développement 
  • John LICHT, Ambassadeur de Vanuatu pour l’UE et la France
  • Kunal SEN, Directeur, United Nations University - World Institute for Development Economics Research (UNU WIDER)
  • Nabila MUSLEH, Vice-Ministre des Affaires des femmes, Afghanistan 
  • Modérateur : Mario PEZZINI, Directeur du Centre de développement de l’OCDE et Conseiller spécial du Secrétaire général de l’OCDE sur le développement 

Questions-réponses 

  • Ali SABUNCU, Chef de la recherche sur le développement économique et social, Présidence de la stratégie et du budget, Présidence de la République de Turquie

Conclusions

  • Patricia SCOTLAND, Secrétaire générale, Commonwealth

JOUR 2. Financer la reprise dans les PMA: quel rôle pour la coopération internationale?

Avant même que la crise de la COVID-19 n’atteigne les PMA, le dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la mise en œuvre du Programme d'action d'Istanbul (PAI) faisait déjà état de préoccupations croissantes concernant le progrès de leur développement et les mesures mises en place pour les soutenir après leur graduation. Le rapport montrait que les investissements étrangers directs avaient encore diminué et que la part des exportations des PMA dans le commerce mondial restait faible. Il soulignait également que leur transformation structurelle et leurs gains en termes de capacités de production avaient été lents, leurs économies s’appuyant encore largement sur les produits de base. Enfin, la croissance du taux de sous-alimentation dans les PMA reste un sujet de préoccupation. Le financement de la reprise ajoutera donc des défis supplémentaires à ceux qui existaient déjà avant la crise.  Il sera nécessaire de les prendre en compte pour permettre aux PMA de surmonter les vulnérabilités évoquées lors du premier panel et de s’embarquer et rester sur une solide trajectoire de développement durable, y compris après leur graduation. 

Ce deuxième panel examinera donc quelles nouvelles approches et quels nouveaux outils seraient susceptibles d'augmenter la mobilisation, l'impact et l'alignement du financement du développement durable dans les PMA. 

23 octobre 2020 - 15h (CET / GMT+2)
1h30

Remarques introductives des institutions partenaires

  • Ángel GURRÍA, Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
  • Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (à confirmer) 

Présentation

  • Jose ANTONIO OCAMPO, Président du Comité des Nations Unies pour les politiques de développement
  • Panel – Mobilisation, impact et alignement du financement du développement durable : Quelles priorités pour la Conférence PMA 5 ? 
  • Isabelle DURANT, Secrétaire générale adjointe, CNUCED, (à confirmer)
  • Marjeta JAGER, Directrice générale adjointe pour la Coopération internationale et le développement, Commission européenne (à confirmer)
  • Sarah SSEWANYANA, Directrice exécutive, Economic Policy Research Centre, Ouganda, membre de Southern Voice
  • Sileshi BEKELE, Ministre de l’Eau, de l’irrigation et de l’énergie, Éthiopie
  • Khalifa Bin Jassim AL-KUWARI, Directeur général du Fonds du Qatar pour le développement
  • Ratnakar ADHIKARI, Directeur exécutif, Cadre intégré renforcé, Organisation mondiale du commerce
  • Matt REED, PDG de la Fondation Aga Khan (AKF), Directeur pour le Royaume Uni et le monde des Partenariats institutionnels 
  • Modérateur : Debapriya BATTACHARYA, Président du Consortium LDC IV Monitor, Président du réseau de centres de recherches sur le développement Southern Voice, membre émérite du Centre for Policy Dialogue


Questions-réponses

  • Interventions éventuelles d’autres partenaires

Conclusions

  • Centre de développement de l’OCDE / UN OHRLLS / FERD

Partenaires

  • Centre for Policy Dialogue
  • Commonwealth Secretariat
  • Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
  • Overseas Development Institute (ODI)
  • Southern Voice
  • UNU Wider
  • Cadre intégré renforcé (CIR)