Les coûts à commercer en UEMOA : Impacts Potentiels de la mise en œuvre de l’Accord sur la Facilitation des Echanges (AFE)

Résumé

L’AFE, entré en vigueur le 22 février 2017, constitue un cadre ambitieux pour les pays souhaitant réformer en profondeur leurs infrastructures et institutions liées au commerce.  La commission de l’UEMOA a d’ores et déjà identifié un nombre de contraintes auxquelles font face les entreprises exportatrices mais aussi importatrices de la zone. Ces contraintes, telles que les lourdeurs et lenteurs administratives lors du passage en douane ou des inspections par d’autres agences officielles, les infrastructures portuaires et douanières inadaptées ralentissant le trafic des marchandises, ou encore les ralentissements et blocages routiers, sont particulièrement ciblées par l’AFE. Cet article propose un état des lieux de l’AFE en UEMOA en présentant les défis auxquels font face ces pays en termes de facilitation des échanges. Bien que la performance des douanes et des infrastructures liées au commerce soit en général inférieure à ce que l’on peut observer dans des groupes comparables, l’UEMOA affiche une dynamique et une ambition lui permettant d’envisager de tirer profits de ces réformes. L’estimation des gains liés à l’implémentation de l’AFE produit des résultats significatifs pour les pays de la zone en termes de réduction du temps en douane, mais aussi des coûts au commerce en général. Le rapport insiste également sur le fait que les montants d’aide au commerce, et à la facilitation en particulier, devront augmenter pour soutenir ces réformes de manière adéquate.
Citer

Melo (de), J., et Wagner, L. (2018) "Les coûts à commercer en UEMOA : Impacts Potentiels de la mise en œuvre de l’Accord sur la Facilitation des Echanges (AFE)", document de travail Ferdi P231 (document préparé pour la Commission de l'UEMOA et dont la version finale révisée sera publiée par l'UEMOA).