L’ironie du Corona: Épidémie de Covid-19 et développement en Afrique. Les 6 premiers mois (février – août 2020)

L’étude porte sur les six premiers mois de l’épidémie de Covid-19 dans les 56 pays et territoires d’Afrique. Elle relie les paramètres épidémiologiques (incidence, létalité) à des paramètres démographiques (densité de population, urbanisation, degré de concentration, fécondité, mortalité, structure par âge), à des paramètres économiques (PIB par tête, transport aérien), et à des paramètres de santé publique (densité médicale). Les données épidémiologiques sont les cas et les décès déclarés à l’OMS, et les autres proviennent des bases de données des Nations Unies, de la Banque Mondiale ou d’autres organismes. Les résultats montrent que la diffusion du Corona-virus a été assez rapide en Afrique, quoique moins rapide que dans le reste du monde, puisqu’en 3 mois tous les pays ont été touchés, et qu’en 6 mois environ 1,1 million de personnes (0,1% de la population) étaient diagnostiqués positifs au Corona-virus. La dynamique de l’épidémie a été assez régulière entre avril et juillet, avec un taux net de reproduction R0=1,35, mais elle tend à se ralentir, et le R0 est passé en dessous de 1,0 fin juillet. Les différences d’incidence sont très fortes entre les pays, et sont surtout corrélées avec la densité de population et l’urbanisation, et dans une moindre mesure avec le PIB par tête et la structure par âge de la population. Les différences de létalité sont moins fortes, et surtout corrélées avec le niveau de mortalité de la population. Dans l’ensemble, l’Afrique apparaît très hétérogène, et certains pays sont gravement touchés alors que d’autres le sont très peu.
Citer

Garenne M. (2020) L’ironie du Corona: Épidémie de Covid-19 et développement en Afrique. Les 6 premiers mois (février – août 2020), Ferdi Document de travail P271