Webinaire : la COP 27 de Charm-El-Cheikh : Quels enjeux pour l'Afrique ? Quel rôle pour le secteur privé ?

27 octobre 2022, En ligne

En préparation à la COP27, la Ferdi participera au webinaire "La COP 27 de Charm-El-Cheikh : Quels enjeux pour l'Afrique? Quel rôle pour le secteur privé?".

Sosso Feindouno, chargé de recherche à la Ferdi, interviendra en introduction.

Les pays africains et, en général ceux du sud, attendent beaucoup de la Conférence de la COP 27 qui se déroulera sur le continent africain, après le demi-succès ou le demi-échec de la COP 26 de Glasgow.
 
Le webinaire du 27 octobre 2022 animé par Jean-Pierre RAFFARIN, Président de la Fondation Prospective et Innovation, permettra le dialogue entre des responsables africains, européens et d’institutions multilatérales, à côté de financiers et d’entrepreneurs du secteur du développement durable.

Informations pratiques

27 octobre 2022
18:00- 19:30 (heure française)

S'inscrire :
https://us02web.zoom.us/webinar/register/1416635773886/WN_VgTUwxxCQ6SlBF-Ic0n0BQ

Intervenants

Sous la présidence de Jean-Pierre RAFFARIN, ancien Premier ministre, Président de la Fondation Prospective et Innovation :

Modérateur : Alexandre BORDE, PDG de Cibola Partners, observateur accrédité auprès du Fonds vert pour le climat
 
Intervenants :  

  • Vidéo introductive de Sosso FEINDOUNO, Chargé de recherche à la Ferdi
  • Valérie-Noëlle KODJO DIOP, Directrice Innovation et Développement Durable à la BOAD
  • Karim SELOUANE, Directeur et fondateur de Résallience, Groupe Vinci, Membre de la "Mission Climat" de la Commission européenne
  • Mohamed ZMERLI, Négociateur tunisien pour le Climat
  • Emeryc KPENOU, Associé gérant de SouthBridge
Programme

Les points suivants seront notamment traités lors de ces échanges de quatre-vingt-dix minutes :

  • Dans quelle ambiance se déroule la COP 27 alors que la tension sino-américaine est montée d’un cran et que la guerre en Ukraine mobilise énergies et soutiens financiers ?
  • Quelle est l’ampleur des moyens requis pour que, à côté de ses moyens propres, l’Afrique réalise sa transition écologique ? Ces moyens ne sont pas seulement financiers mais portent aussi sur la formation, les transferts de technologie.
  • Depuis les engagements de Paris, quelle a été le degré de mobilisation des pays du Nord et de la Chine pour soutenir les efforts des pays du Sud dans leur transition écologique ? L’adaptation n’est-elle pas défavorisée dans cette mondialisation ?
  • Pays hôte, l’Égypte a préparé soigneusement la COP de Charm-el-Cheikh, en liaison avec des partenaires africains. Comment se présente les propositions des pays du sud dans les différents domaines concernés ? Quelles peuvent être les résultats à espérer des dix jours de négociation de la COP 27 ?