Renforcer l’Intégration Régionale et mesurer ses progrès : intérêt et principes d’un indice d’engagement des Etats par rapport aux textes communautaires

Résumé

Le suivi de l’intégration régionale (IR) effectué sur la base des indicateurs usuels de conformité et de résultat est limité. Si les indicateurs de conformité tendent à effleurer la dimension réglementaire des politiques d’intégration, les indicateurs de résultats de ces politiques  sont altérés par des facteurs exogènes internes et externes – tels que la croissance démographique, les mouvements internationaux des devises étrangères, les fluctuations des prix internationaux des matières premières – pouvant affecter les grands équilibres macroéconomiques et le commerce régional (Geourjon et al., 2013). Réaliser le suivi des progrès de l’IR sur la base de ces seuls indicateurs ne permet pas d’apprécier convenablement le degré d’implication des Etats dans le processus d’IR. Cette note propose de compléter la batterie d’indicateurs usuels de suivi de l’IR par des indicateurs et un indice d’engagement des Etats membres d’une zone d’intégration régionale par rapport aux préconisations des textes communautaires qui l’encadrent. En recentrant le diagnostic au niveau de la décision des responsables politiques, une telle approche permet d’évacuer l’influence des facteurs externes sur les résultats de la politique d’intégration. Par ailleurs, l’élaboration d’indicateurs d’engagement des Etats dans l’IR peut constituer une incitation à des politiques d’intégration plus énergiques de la part de ces derniers.
Citer

Cariolle, J. et Geourjon, A-M. 2015. "Renforcer l’Intégration Régionale et mesurer ses progrès : intérêt et principes d’un indice d’engagement des Etats par rapport aux textes communautaires", Ferdi Note brève B116, novembre 2015.