Réformer les critères d’identification des pays les moins avancés selon la logique de la catégorie

Résumé

La catégorie des Pays les Moins Avancés (PMA) aura cinquante ans en 2021. L’année 2021 est aussi celle de la prochaine revue triennale de la liste des pays les moins avancés par le Comité des Politiques de Développement (CDP). Les deux années qui viennent devraient donc être l’occasion de réexaminer les fondements et la mise en oeuvre de la catégorie des PMA, ce qui passe par une révision des critères d’identification. Cette révision implique de répondre à trois questions principales : quelle est la finalité de la catégorie au regard des Objectifs du Développement Durable (ODD) ? Quelle est la nature de la vulnérabilité à prendre en compte pour l’identification des pays les moins avancés ? Comment assurer la cohérence interne et inter-temporelle de la catégorie ? Les choix techniques relatifs à la mesure des divers indicateurs servant de critères doivent être examinés en conséquence.Note préparée pour la réunion d’experts sur les Pays les moins avancés (PMA) organisée par le Comité des Politiques de Développement (CDP) des Nations unies : « Least Developed Countries (LDCs) issues », Genève, du 23 au 26 octobre 2018 et mise à jour à l’issue de cette réunion.
Citer

Guillaumont P. (2018) "Réformer les critères d’identification des pays les moins avancés selon la logique de la catégorie", Ferdi Note brève B176, novembre (also in English : Reforming the criteria for identifying Least Developed Countries according to the rationale of the category)