Langues, commerce, bien-être et francophonie

Résumé

Ce chapitre offre une revue complète des effets linguistiques sur le commerce et le bien-être. En particulier, sont présentés les enseignements essentiels des travaux économétriques sur le partage d'une langue et les flux commerciaux et faisant ainsi apparaître une variété de sources d’influence linguistique sur le commerce conduisant à un effet global plus important que celui parfois retenu. Les enseignements à en tirer sur les bénéfices que représente la francophonie pour l’économie française sont discutés. L’argument principal est que la francophonie bénéficie à certaines industries françaises comme le tourisme, l’édition, le cinéma et la chanson, mais que cela pourrait conduire à une réallocation de ressources parmi différentes industries plutôt qu’à une augmentation du PNB français. Ainsi, la promotion de la francophonie prend tout son sens dans un effort d’élargir l’importance de la langue et la culture françaises mais pas dans un but macroéconomique. Sur le plan macroéconomique, ce serait plutôt le multilinguisme en France qu’il faudrait promouvoir, des études économétrique appuyant ces conclusions.
Citer

Mélitz, J. "Langues, commerce, bien-être et francophonie", Ferdi document de travail P140, décembre 2015