La gestion du risque en douane : premières leçons tirées de l’expérience de l’analyse de données dans quelques pays d’Afrique de l’Ouest

Abstract

En raison de l’accroissement des flux commerciaux et donc de leur charge de travail, les administrations douanières les plus modernes développent depuis plusieurs années des approches structurées pour analyser le risque, seul moyen efficace pour limiter les contrôles intrusifs, répondre aux exigences des opérateurs privés et sécuriser leurs opérations (Harrisson, 2007). Cette démarche devrait également être adoptée, pour les mêmes raisons, dans les administrations douanières des pays en développement (Walsh, 2003 ; Widdowson, 2005), qui doivent en plus faire face aux pressions de leurs autorités pour sécuriser les recettes. Cependant, malgré les recommandations de l’OMD et les propositions faites par les États membres de l’OMC dans le cadre des négociations en cours sur la facilitation des échanges, les administrations douanières dans les pays en développement tardent à s’engager dans cette voie et à recourir à des techniques modernes pour analyser et gérer le risque afin de déterminer le traitement à appliquer à une opération commerciale particulière.
Citation

Geourjon, A.M., et B. Laporte. 2012. « La gestion du risque en douane : premières leçons tirées de l’expérience de l’analyse de données dans quelques pays d’Afrique de l’Ouest », Revue d’Economie du Développement, De Boeck, 2012/3, 67-82, Septembre.