Diminuer les obstacles au commerce

Les règles de l’OMC et leur application sont menacées par les politiques commerciales unilatérales et par la montée générale du protectionnisme. La Ferdi en étudie les implications pour les pays en développement.

Si les tarifs sont une source de revenu importante du gouvernement dans les pays à faible revenu, ils sont également source d’inefficacité et de lobbying. Les accords régionaux sont un moyen de réduire ces barrières au commerce. D’autres mesures comme la réduction des barrières non-tarifaires, la rationalisation et harmonisation des réglementations visent également à faciliter les échanges. 

La Ferdi étudie l’ensemble de ces mesures qui affectent le commerce des biens au niveau régional, notamment en comparant les politiques commerciales au sein des principaux accords régionaux : CDEAO, CEA, CEMAC, COMESA, UEMOA et maintenant la zone de libre échange continentale (ZLEC) entrée en vigueur en Mai 2019.  La Ferdi étudie également les mesures d’intégration régionale ‘profondes’ qui vont au-delà du commerce de biens (mobilité des personnes, du capital, biens publics régionaux).

Etudes et travaux de recherche

Analyser les effets des mesures non tarifaires sur le commerce

L’on craint que la prolifération des MNT, telles les règlementations phytosanitaires et barrières techniques reflètent un objectif protectionniste plutôt qu’un objectif de précaution.
Les membres de la Ferdi ont dirigé deux publications qui recueillent les dernières avancées sur l’analyse des MNT. A la lueur des enseignements d’études de cas, Cadot et al. (2018) plaident en faveur d’une rationalisation des MNT au niveau régional plutôt que leur élimination. Dans leur recueil publié par la CNUCED, Melo et Nicita (2018) abordent les difficultés à appréhender les MNT et à analyser les effets des MNT sur le commerce. Ils recueillent également une douzaine d’études de cas (surtout sur les produits agricoles) des MNT auxquelles font face les exportations des principaux produits exportés par les pays d’Amérique Latine, Afrique, Asie. Ces études montrent une augmentation des mesures appliquées par les pays de l’OCDE. (A lire : "The implications of non-tariff measures for developing countries’ exports" par Jaime de Melo, Alessandro Nicita)

Sondage des institutions pour la promotion des exportations.

Les activités des organisations de promotion des exportations n’ont guère été étudiées en Afrique Sub-saharienne. Un sondage auprès d’une douzaine d’institutions menée par la FERDI et ITC révèle que ces institutions sont jeunes et de petite taille par rapport à celles d’autres régions, que leurs succès portent surtout sur l'agriculture et qu'il existe une convergence dans les thèmes abordés. En général, l’utilisation de l’internet ne figure pas parmi les activités. Peu d’efforts ont été faits pour encourager les firmes a joindre des chaînes de valeurs, régionales ou globales. 

Suivi de l’intégration régionale

La Ferdi continue son évaluation de la feuille de route du Traité d’Abuja visant à établir une union économique Africaine. La fondation est active dans les médias spécialisés par ses billets occasionnels et par ses contributions à des ouvrages collectifs. 

Résultats et impact

La Ferdi se distingue par son indice d’engagement dans l’intégration régionale, le premier effort à dissocier les mesures prises (celles reflétées dans les textes) des résultats de l’intégration régionale (en termes de volume de commerce et diversité des paniers d’exportation). La Ferdi suit également de près les critères de convergence dans les zones monétaires africaines et participe à la modification de ces critères.

Depuis longtemps les chercheurs ont participé à l’analyse des effets des règles d’origine sur le commerce. L’évidence apportée sur les effets d’un relâchement des règles d’origine dans l’Accord de Libre-échange Jordanie-UE pour soulager le problème des réfugiés en Jordanie a été instrumental dans la décision de l’UE de relâcher ces règles pour une période de 5 ans. 

La Ferdi a participé à la rédaction du rapport de la Banque africaine de développement Perspectives économiques en Afrique 2019, prenant en charge la direction du chapitre 3 «L’intégration pour la prospérité en Afrique» dont le te thème principal est la négligence des biens publics régionaux. 

Maintenant que l’accord de libre-échange continental est en place, en partenariat avec ACET et EDCPM, la Ferdi va approfondir les défis que confrontent une un approfondissement des biens publics régionaux 

Publications
Toutes les publications

Données
Tous les indicateurs

Événements
Tous les événements

Blogs