Réunion d'experts du groupe "LDC IV Monitor", organisée par le Commonwealth

29 janvier 2020, Londres

Patrick Guillaumont, Ferdi, a présidé une session et est intervenu sur le prochain plan d'action 2021-2030 pour les PMA dans le cadre de l'Agenda 2030.

Le groupe "LDC IV Monitor", a tenu une réunion d'experts le 29 janvier 2019, à Londres en marge de la réunion de la Commission du Commonwealth sur les questions liées au commerce des PMA,

L'objectif était de faire un bilan critique des actions passées et de l'état d'avancement du Plan d'action d'Istanbul (PAI) 2011-2020 et de discuter des actions futures et de la voie à suivre pour le prochain Plan d'action pour les PMA 2021-2030.

Les principaux objectifs de la réunion étaient : 

  • Évaluer le rôle et la structure organisationnelle du LDCIV Monitor;
  • Revoir le paysage dans lequel se déroulera la conférence PMA V, en comprenant comment "les nouvelles réalités, les nouveaux défis" auront un impact sur le prochain plan d'action (2021-2030);
  • Comprendre comment servir au mieux la participation des PMA en associant les connaissances et les résultats analytiques à l'engagement politique et stratégique.

Perspectives 2021 dans le contexte de l'agenda 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD) : l'agenda de la recherche, de la sensibilisation et des activités

Cette 3e session s'est concentrée sur le plan d'action et la voie à suivre pour le groupe. Des présentations ont été faites par Matthias Bruckner, CDP et Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi.

Les commentaires de Patrick Guillaumont ont mis en évidence trois points.

  • Le contexte de l'Agenda 2030 et des ODD, dans la mesure où ils se réfèrent au changement climatique, aux conflits et à la sécurité, devrait mieux être pris en compte dans la définition des PMA et des mesures de soutien y afférentes. 
  • Le processus de graduation peut être rendu plus cohérent en reconnaissant pleinement les PMA comme des pays souffrant des handicaps structurels les plus graves pour le développement durable. 
  • Les mesures de soutien devraient être davantage ciblées sur les vulnérabilités structurelles, notamment en utilisant les critères d'identification des PMA (étendus à divers types de vulnérabilité) comme critères d'attribution de l'aide, ce qui aura un impact à la fois sur les PMA actuels et sur ceux qui seront retirés de la liste. 
Le LDC IV Monitor

Le « LDC IV Monitor » est un partenariat indépendant de huit think-tanks et d’institutions du développement. Il a été créé en 2011 pour évaluer et suivre la mise en œuvre du Programme d'action d'Istanbul (PAI) adopté par la quatrième Conférence des Nations unies sur les pays les moins avancés (PMA IV).