Lancement de l'ouvrage "Out of the Trap. Supporting the least developed countries" aux Nations Unies organisé avec OHRLLS et LDCIV Monitor

14 novembre 2019, New-York

Le 14 novembre 2019, au siège des Nations-Unies à New York, a eu lieu le lancement de l'ouvrage "Out of the Trap. Supporting the least developed countries" avec le Bureau du Haut Représentant des Nations unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement (UN-OHRLLS) et LDC IV Monitor.

La session a été ouverte par Madame Fekitamoeloa Katoa ‘Utoikamanu, Sous Secrétaire générale des Nations Unies, Haut représentant pour les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement et modérée par son Excellence Monsieur Perks Ligoya, Ambassadeur et représentant permanent du Malawi aux Nations Unies, Président du groupe des PMA au Conseil économique et social des Nations Unies- ECOSOC.

L’ouvrage, au travers de ces principaux messages et conclusions, a été présenté aux points focaux nationaux des pays les moins avancés pour la mise en œuvre du Programme d'action d'Istanbul (IPoA) par Patrick Guillaumont ainsi que certains auteurs des différents chapitres composant le recueil. S’en est suivi de nombreux échanges entre les différents participants marqués par les interventions du Docteur Debapriya Bhattacharya, membre du Comité des politiques de développement (CDP), président du LDC IV Monitor et Éminent Fellow au Centre for Policy Dialogue à Dhaka et du Ministre Ngueto Yambaye, ancien Ministre de l'Économie et du Plan du Tchad et ancien Directeur exécutif pour l'Afrique au FMI. 

Les participants ont salué de manière unanime le caractère opportun de cet ouvrage à l’heure où les PMA font face à de nouveaux défis, comme celui du changement climatique et dans un contexte où la question de la graduation est de plus en plus présente. De même, il a été mis en avant que ce livre constitue un excellent support pour les débats sur le 5ème programme d’action décennal en faveur des PMA (LDC V). Le débat s’est ensuite naturellement tourné vers la question du futur de la catégorie avec notamment un questionnement sur l’évolution nécessaire des critères capables de refléter les nouveaux enjeux du développement et notamment le caractère multidimensionnel de la vulnérabilité. Enfin le rendez-vous a été pris afin d’agir pour poursuivre le cheminement des PMAs depuis « caught in the trap » à « out of the trap » et vers « breaking the trap » en mettant en œuvre les réformes nécessaires afin d’accélérer le développement du secteur privé mais aussi de l’utilisation des financements de sources privées pour le développement.

Agenda

Introduction :

  • Fekitamoeloa Katoa ‘Utoikamanu UN Sous Secrétaire générale des Nations Unies, Haut représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement
  • Perks Ligoya, Ambassadeur et représentant permanent du Malawi aux Nations Unies, Président du groupe des PMA au Conseil économique et social des Nations Unies- ECOSOC
  • Patrick Guillaumont, Président de la fondation pour les études et recherche sur le développement international (Ferdi) 

Commentaires :

  • Dr Debapriya Bhattacharya, président du  LDC IV Monitor et Éminent Fellow au Centre for Policy Dialogue à Dhaka
  • Ngueto Yambaye, ancien Ministre de l'Économie et du Plan du Tchad et ancien Directeur exécutif pour l'Afrique au FMI.
  • Wenyan Yang, Directeur du département Social Perspective on Development aux  Nations Unies 

Partenaires

  • Office of the High Representative for the Least Developed Countries, Landlocked Developing Countries and Small Island Developing States (UN-OHRLLS).
  • LDCIV Monitor